BOLIVIE : Potosi, une mine d'argent...

Publié le par Anju et Pascal

 

Bienvenido à…

 

Potosi 2471

 

Ville où est né le charango au 17ème siècle… mais là n’est pas le principal  centre d'intérêt des touristes. Potosi, avec ses 4070 mètres d'altitude, est avant tout connue pour ses mines d'argent... C'est en 1545 que la ville fût créée afin d'exploiter la mine du Cerro Rico (Montagne Riche). Exploitation sous contrôle espagnol. Pendant des décennies les quantités colossales d'argent vont alimenter la couronne espagnole. L'argent était extrait par le travail forcé des Indiens dans un premier temps. Et dans un second temps, des Africains. Beaucoup y laissèrent leur vie (et cela continue de nos jours).

 

Après 1800, l'argent se fait rare, et l'étain devient la première ressource. La ville entame son déclin économique. Aujourd'hui, bien que déclarées épuisées, les mines sont toujours exploitées artisanalement (en coopérative) par les habitants, dans des conditions de sécurité toujours désastreuses pour les mineurs. Il est dit que la quantité d'argent extraite des mines de Potosi suffirait à construire un pont entre Potosi et l'Espagne. Et qu'un deuxième pont aurait pu être construit... avec les ossements des malheureuses personnes y ayant laissé leur vie.

 

Potosi 2553

 

Un grand débat fait rage sur la visite touristique de la mine où il est possible de voir de pauvres hommes (et des enfants mais ce côté encore plus obscur est soigneusement mis à l'écart du programme des tours opérateurs) se crever à la tâche dans l’espoir de pouvoir nourrir un jour de plus leur famille au risque d’y laisser leur propre vie… 

Aller voir des mineurs travailler dans des conditions d’un autre temps ? Pourquoi ? Pourquoi pas ? Pourquoi ne pas aller voir une réalité… ? Après une longue réflexion, nous en sommes venus à la question de base : qu’apprendrions-nous de plus que ce que nous avons appris au travers de nos diverses lectures (notamment Germinal) ? NADA ! 

Nous avons donc décidé de ne pas nous y rendre et de continuer à nous informer sur l’histoire de cette ville à travers de nombreux musées, des témoignages d'anciens mineurs et de nous abondonner dans ces dédales de rues qui font le charme de la ville...

 

Potosi 2550

 

Les feuilles de coca sont consommées (mastiquées) depuis la nuit des temps. A l’arrivée des Espagnols, elles ont été interdites car considérées comme sataniques et donc interférant à la bonne pratique du christianisme que les Espagnols tentaient d'imposer dans le pays. Mais finalement, se rendant  compte des bénéfices qu'ils pouvaient en tirer, sa consommation à nouveau été encouragée. En effet, la feuille de coca a des effets stimulants, et permet de lutter entre autre contre la fatigue, la faim, le mal d'altitude. Augmentant ainsi le taux de rentabilité dans les mines.

 

Aujourd'hui, son utilisation est toujours très répandue.

 

Potosi 2899

 

La vie dans la ville…

 

Potosi 2562

 

Potosi 2540

 

Potosi 2465

 

Potosi 2476

 

Potosi 2481

 

Potosi, des rues qui montent et qui descendent... Entourée de montagnes colorées...

 

Potosi 2524

 

Potosi 2490

 

Potosi 2488

 

Son architecture, ses églises et ses couvents témoignent d'un passé riche !

 

Potosi 2497

 

Potosi 2539

 

Potosi 2583

 

Potosi-2598.JPG

 

                             Potosi 2572      Potosi 2574

 

Une rue en cache une autre...

 

Potosi 2580

 

La couleur… une technique de marketing qui fonctionne très bien en Bolivie… (attention, chercheur de saveur d’abstenir !)

 

Potosi 2541

 

Potosi 2546

 

Potosi 2544

 

Exception faite des couchers de soleil

 

Potosi 2514

 

Dernière soirée à Potosi en compagnie d’Enni et JP qui partent à La Paz. Quant à nous, nous vous donnons RDV à Sucre !

 

Potosi 2618

Publié dans Bolivie

Commenter cet article